Cette année, le budget présenté et voté en Conseil municipal confirme la volonté de la municipalité de rendre la ville plus attractive.

Une fiscalité inchangée

Dans une optique de stabilisation, les taux communaux d’impôts fonciers (28,53% pour le foncier bâti, 80% pour le foncier non bâti) et de la taxe d’habitation (14,5%) resteront inchangés. La réforme de cette dernière conduira à un allègement de 30% pour plus des deux tiers des foyers fiscaux de la commune.

Une dette en diminution

D’un montant de remboursement de 580 000 €, la dette est en diminution par rapport à 2017. La capacité de désendettement, équivalente à 3,4 ans pour un seuil d’alerte à huit années, est deux fois moins élevée que la moyenne nationale.

L’aide aux associations maintenue

Les subventions aux associations seront les mêmes que celles allouées en 2017, en raison notamment des animations diverses (championnats de France de boules, fête de la truffade et guinguettes, etc.).  La subvention du centre social et culturel sera augmentée de 75 000 € en raison de la gestion du multiaccueil sur une année pleine.

Des investissements pour les travaux routiers et le renouvellement urbain

Du côté des investissements, 3 705 000 € seront dévolus aux différents chantiers et travaux. 

La construction du nouvel espace sportif de la Vidalie, estimée à 1 931 000 € H.T, sera répartie sur les exercices 2018 et 2019. Plusieurs co-financements viendront appuyer cet investissement, notamment la DETR (Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux) et le Contrat de ruralité pour l’Etat mais aussi des subventions du conseil départemental, de la région et des fédérations sportives.

Les travaux de voirie représenteront aussi une part importante des investissements (440 000 €), sur les axes que sont la RD 58 (route de Carbonat) - travaux de réfection des chaussées - et de la RD 617 (route de Milly) avec la création d’une allée piétonne entre les carrefours avec la RN 122 et le lotissement des Pissades.


Dans la continuité de l’étude urbaine sera lancée une étude de faisabilité d’un programme de renouvellement urbain en centre-ville dont les principaux enjeux sont :

  • sauvegarder et valoriser la maison Milhaud et son parc (acquisition pour un montant global de 240 000 €, conforme à l’estimation des Domaines) en créant un espace vert en centre-ville ;
  • favoriser l’extension ou l’accueil des activités économiques en créant des locaux tertiaires et commerciaux pour répondre à des besoins identifiés et à des besoins potentiels ;
  • valoriser le tissu commercial en permettant à des commerces existants d’intégrer des espaces mieux adaptés ;
  • conforter le rôle du marché d’Arpajon-sur-Cère par la création d’une halle multifonctionnelle dont le programme de réalisation pourrait être engagé fin 2019 ;
  • revoir par la création de liaisons douces, l’organisation de l’espace entre la maison Milhaud, son parc, les équipements publics, commerciaux et tertiaires, le parking du Foirail, la future halle et la partie commerçante de l’avenue du Général Leclerc.

Le budget global 2018 reste solide sur ses fondamentaux (stabilité fiscale, maîtrise des dépenses de fonctionnement, renforcement de la capacité d’investissement). Il est également ambitieux pour l’avenir d’Arpajon par les suites qui seront données à l’étude urbaine à travers l’évolution du centre-ville et le maintien des efforts pour la qualité du cadre de vie sur l’ensemble des quartiers de la commune.

Budget détaillé ici et ici

Voir toutes les actualités