Suite à l’étude urbaine engagée en 2017, la rénovation du centre-ville présentée début 2017 prend forme. Certaines réalisations de ce projet pourraient s’étendre au-delà de l’horizon 2030.

L’affirmation du centre-ville comme lieu de vie principal de la commune, son renforcement en tant que pôle d’attractivité en termes d’équipements, de services et de commerces ou encore l’amélioration du cadre de vie sont les trois objectifs poursuivis par la municipalité avec cette étude.

« Cette étude urbaine comprend plusieurs volets : commercial, habitat, urbanisme, stationnement, circulation, mobilité douce, espace public au sens large, tous les domaines relatifs à  l’évolution du centre-ville sont concernés, précise Roger Barrier, adjoint au maire en charge des travaux. Elle a vocation à nous guider sur les  aménagements futurs, qu’ils soient sur le court terme ou pour les prochaines décennies. Ce n’est pas un aboutissement mais le début d’un nouveau cœur de vie et de ville. »

Le renouvellement urbain passera à court terme par la création de six logements par le bailleur Polygone dans le bâtiment de l’ancien centre social qui sera ainsi préservé tout en accueillant des logements sociaux. À plus long terme, d’autres emplacements devraient voir la création d’habitats collectifs aux abords du champ de foire et de l’avenue Milhaud. Ces futures constructions réalisées en partenariat, permettront également de valoriser le cadre de vie et la perspective visuelle en direction du Puy de Vaurs.


Rachat de la maison Milhaud et création de locaux commerciaux

Autre avancée du projet, l’achat par la municipalité de la maison natale du Général Milhaud, qui va ouvrir des perspectives commerciales avec la création de locaux qui renforceront l’attractivité et l’offre de services du centre-ville. Une halle multifonctionnelle pourrait être créée entre le champ de foire et l’église afin d’accueillir différentes manifestations comme le marché et d’autres animations. La question du stationnement en centre-ville sera aussi revue avec la création de zones gratuites destinées à limiter le temps passé sur les parkings du centre-ville.

Différents aménagements du centre-ville devraient voir le jour comme le sens de circulation de la place de la République dans le but d’en limiter la congestion et de faciliter l’accès des bus à l’école. Par ailleurs, une allée arborée le long de l’église ainsi que la possibilité de rendre piétonne une partie de l’avenue du Général Leclerc à l’horizon 2025 seront envisagées. A moyen et long termes, des espaces naturels comme le parc du Puy Gioli pourraient être réaménagés.

Ces différentes réalisations vont permettre de dynamiser l’activité du bourg et de renforcer la qualité de vie des Arpajonnais. La création de logements dans l’ancien centre social ainsi que l’acquisition de la maison Milhaud sont les premières avancées concrètes de ce projet.

Voir toutes les actualités